+33 (0)1 42 73 03 03
Share
Menu
PARIS ET LE STREET ART

Blog

PARIS ET LE STREET ART

street-art

Le Street art urbain fait partie de la culture parisienne. On le trouve sur les murs et façades de la ville en se promenant. Des bars adoptent même le style du street art dans leur décoration et des galeries en font leur commerce !

Que voir à Paris et quels sont les quartiers affichant des peintures street art à ne pas manquer ?

Le parcours Street art à Ménilmontant

Le quartier de Ménilmontant et de Belleville dans le 20ème arrondissement de Paris regorge de peintures street art dans les rues de Ménilmontant, la rue des Petits Carreaux, la rue de l’Ermitage et aussi dans la rue Henri Noguères. Ils apparaissent sur les façades où le nom d’une rue apparait généralement. Du graffiti au dessin plus travaillé il y en a pour tous les goûts.

Bon à savoir : La hauteur moyenne est de 4 mètres. Au-dessus de cette taille, ce sont les propriétaires d’immeuble qui doivent les enlever, en dessous de la même taille, c’est la ville qui se charge de les faire disparaitre.

Le street art et la rue Denoyez

C’est la rue qui possède le plus de dessins street art de la ville. Tous ses murs sont recouverts de bas en hauts par des graffitis ! Très impressionnant ! Malheureusement un projet immobilier en cours menace la survie de cette rue et ses bars de quartier du 20ème arrondissement.

Le street art à la Butte-aux cailles dans le 13 ème arrondissement

Des œuvres des artistes comme Miss Tic et Jef Aerosol mais aussi d’artistes inconnus recouvrent les façades de ce quartier au détour de la rue des Cinq Diamants, de la rue du Moulin des Prés par exemple dans ce quartier historique insurgé.

Le street art dans le quartier du canal de l’Ourcq

Des graffitis sont visibles également dans le 19 ème arrondissement de Paris au détour de la rue Jean Jaures et de la rue de l’Ourcq. Il s’agit là de graffitis plus banals tels que des représentations de Dark Vador ou des oiseaux…

Actuellement, c’est au tour de l’artiste international Bansky de faire son arrivée à Paris !

Pour découvrir davantage d’informations sur les quartiers à visiter, adressez-vous à l’accueil de notre auberge de jeunesse Aloha.

L’HISTOIRE DE LA PLACE DE LA CONCORDE

place-de-la-concorde

La place de la Concorde au centre de laquelle trône l’obélisque du Louxor se situe non loin des Champs Elysées et du Jardin des Tuileries entre autres. Elle a une histoire bien particulière et fait partie du patrimoine français.

Voici un retour sur son apparition et comment elle a évolué au fil des siècles.

L’origine de la place : 1763-1772

La place de la Concorde a été construite par l’architecte Anges-Jacques Gabriel et fut terminée en 1772. Initialement trônait au centre la statue du roi Louis XV et se s’appelait la Place Louis XV. La place par la suite évoluera en fonction des évènements de l’Histoire.

La Place de la Concorde sous la Révolution

A cette époque, la place de la Concorde passe d’une ambiance festive à une ambiance lugubre avec la disparition de la statue du roi remplacée par un échafaud surmonté d’une guillotine servant aux exécutions de la ville des personnages de Robespierre et Danton par exemple.

La Place de la Concorde sous la restauration 1846

C’est sous le règne de Louis Philippe que la place s’est transformée et embellie. Le nouvel architecte qui en est à l’origine se nomme Jaque Hittorf. C’est en 1795 qu’elle est appelée Place de la Concorde pour souligner la réconciliation des français après la Révolution. C’est également en 1836 que l’Obélisque y est installé. Celui vient de Louxor et date du 13ème siècle.

Saviez vous que 6 ans s’étaient écoulés entre le don de cet élément et son installation sur la place ?

La Place de la Concorde aujourd’hui

De nos jours la Place est classée comme monument historique depuis 1937. Elle se situe non loin des endroits phares de Paris : l’Assemblée Nationale, le jardin des Tuileries, les Champs Elysées, le musée de l’Orangerie…

La Grande Roue quant à elle située à quelques pas et a été installée en 2000.

Aujourd’hui l’obélisque est recouvert d’une coiffe dorée de feuilles d’or datant de 1998 et financée par la Fondation Pierre Berge-Yves Saint Laurent.

Lors de votre séjour dans notre auberge, faites un détour par cette superbe Place historique pendant votre visite.

LES FRIPERIES PARISIENNES

fripes-paris

La friperie est un endroit pour les adeptes de la mode qui cherchent à dénicher des vêtements vintages ou vêtements chics dans des fourchettes de prix différents. De la chaussure, à la veste au manteau toutes les catégories de vêtements y sont vendues.

Voici une liste des principales friperies parisiennes à ne pas manquer lors d’une journée shopping.

La friperie parisienne Le Coffre

Cette friperie est ouverte de 10H30 à 20H du lundi au samedi. Les boutiques sont présentes dans le 17ème, 8ème, 9ème entre autres. Les articles des marques Kenzo, Ralph Lauren notamment sont vendus entre 2 et 10 euros et rangés par style ou couleurs le tout dans une décoration industrielle.

Les friperies parisiennes KiloShop

Ces friperies situées de part et d’autre dans Paris (dans le marais, dans le quartier du Luxembourg) proposent également des séries de vêtements vintages rangés par couleurs principalement. Le concept consiste à payer les vêtements au kilo (30 euros le kilo de robes ou 20 euros le kilo de T-shirts par exemple) en pesant ses vêtements comme des légumes au marché !

Le magasin du quartier du Marais est ouvert de 11H à 21h et se situe rue de la Verrerie.

Les friperies de la marque Guerrisol

Il s’agit là de friperies de vêtements vintages bon marché à tout petits prix. L’objectif : fouiller tout en étant patient afin de trouver la perle rare. Vous trouverez les boutiques dans le 18ème et 13ème arrondissement notamment.

Elles sont ouvertes de 10H à 19H30 / 20H principalement.

Les friperies Rag et Vertiges dans le 4ème arrondissement

Ces deux boutiques proposent des articles entre 4 et 400 euros : de la lingerie ancienne aux bottines en passant par des sacs à main… le tout vintage également. La spécialité des boutiques ; une sélection de Dr Martins et des robes de style année 80. Les horaires d’ouverture varient entre 10H et 12h l’ouverture et la fermeture à 20H.

Lors de votre séjour dans notre auberge de jeunesse Aloha, passez faire un tour dans l’une de ces friperies traditionnelles parisiennes.

LES PETITS CAFES-THEATRES PARISIENS

café-theatre

Avec le succès des one-man-shows, les cafés théâtres parisiens ont le vent en poupe. Ces derniers font partie du patrimoine artistique français et permettent à des comédiens peu connus de se faire connaître auprès du public.

Mais savez-vous quand sont-ils apparus et quels sont les principaux cafés- théâtre à Paris ?

Voici une présentation de ces endroits phares.

Le début des cafés-théâtres : des cafés avant tout

L’apparition des cafés théâtres se fait dans les années 1960 dans les principales villes françaises. Des gérants de restaurants autorisent alors des comédiens à se présenter et à jouer dans leur établissement devant un public venu initialement se restaurer. Les comiques passent alors avec leur chapeau en fin de représentation pour solliciter un revenu.

A Paris, les cafés-théâtres ont rapidement du succès sur la Rive Gauche puis à Pigalle et dans le Marais et font très vite de l’ombre aux célèbres cabarets parisiens. Les établissements de moins de 50 places misent quant à eux sur de nouveaux talents.

Quelques adresses de cafés-théâtres parisiens à ne pas manquer !

Le café-théâtre « Le bout » à Pigalle et ses 38 places fait office de centre de formation d’humoristes français. Des comédiens comme Shirley Souagnon ont foulé la scène. L’établissement est d’ailleurs en partenariat avec l’Ecole du one-man-show de Paris. Des comédies ainsi que des pièces pour enfants sont également jouées.

La Petite Loge à quelques pas du métro Saint-Georges est un ancien théâtre pour enfants et tellement petit que la scène mesure trois mètres carrés avec 25 places ce qui en fait la plus petite salle de la capitale !

Chaque année la salle et les fauteuils sont restaurés. Des artistes comme Gaspard Proust et Arnaud Ducret ont foulé cette scène.

La salle le Popul’Air composée d’une quarantaine de places dans le quartier de Belleville à quant à elle garder son style d’époque. Les comédiens sont rémunérés au chapeau comme dans la tradition initiale. Il y règne une ambiance de troquet et la notoriété de cette salle de fait par le bouche à oreille.

Le Paname Art café quant à lui est plus récent puisqu’il a ouvert en 2008. Il comporte une cinquantaine de places et des artistes comme Fary et Norman sont passés sur scène. Il est possible de se restaurer avant chaque spectacle.

Pour plus d’informations sur vos sorties parisiennes, n’hésitez pas à consulter l’équipe Aloha.

© Pinterest

LA TRADITION DU BAL DU 14 JUILLET

bal-14-juillet

Cette année comme chaque année pour le 14 juillet, les casernes ouvrent leur porte au public pour le traditionnel bal des pompiers. Mais savez-vous à quand remonte ces festivités et où aller plus précisément dans la capitale ?

Voici un aperçu de l’histoire du bal des pompiers ainsi que 4 endroits à choisir pour un bal des pompiers réussi.

L’apparition du bal des pompiers à Montmartre

La création du bal des pompiers remonte au début du 20ème siècle plus précisément le 14 juillet 1937 lorsque les pompiers reviennent du défilé militaire vers la caserne Carpeaux dans le 18ème arrondissement. Une foule se serait formé derrière le cortège et un sapeur-pompier aurait demandé à son supérieur hiérarchique à ouvrir les portes de la caserne afin de la faire visiter au public.

Après le succès du bal dans le 18ème arrondissement, celui-ci s’étend dans toute la capitale puis en France.

Avant que le bal des pompiers devienne une soirée musicale, il s’agissait au début de démonstrations de gymnastique et de départs de feu.

Les 4 endroits à ne pas manquer dans la capitale pour un bal des pompiers réussi

• La caserne Sévigné est une des plus anciennes casernes dans le 4ème arrondissement avec son architecture historique. Il est recommandé d’arriver tôt afin de ne pas faire la queue sur le trottoir !
• Le bal de Ménilmontant dans le 20ème arrondissement est ouvert également le 13 juillet avec une entrée à 3 euros. Vous pourrez notamment admirer le bar à Champagne.
• Le bal populaire au point éphémère près du canal Saint Martin propose le 13 juillet un barbecue et bar géant dans une ambiance pop-rock. électro.
• La caserne Carpeaux dans le 18ème arrondissement est la plus ancienne avec une atmosphère conviviale et familiale. Cette caserne vous accueille avec ses 200 pompiers le 13 juillet. L’entrée est libre et il est possible de donner la somme que vous souhaitez.

Pour toute informations supplémentaires, n’hésite pas à demander à l’équipe d’Aloha

© Pinterest

LA FASHION WEEK HAUTE COUTURE PARISIENNE

fashion-week-paris

En Juillet comme chaque année a lieu la Fashion Week haute couture parisienne qui présente les créations des grands couturiers pour la collection Automne-Hiver 2018-2019 tout comme à Londres, New York et Milan.

Quand la Fashion Week est-elle apparue et quelles sont les endroits et défilés à ne pas manquer en Juillet ?

L’apparition de la Fashion Week à Paris

La semaine de la mode est apparue en France initialement en 1973 plus précisément à Versailles. La semaine de la mode a lieu deux fois par an et ce sont divers showrooms, défilés, présentations qui s’approprient les lieux parisiens.

A cette époque, parallèlement à la semaine de la mode, un match de mode entre les Etats-Unis et la France avec 5 créateurs prestigieux français (dont Dior, Givenchy et Yves Saint Laurent) a pour but de récolter des fonds pour la restauration du château de Versailles.

En 1994, la semaine de la mode déménage au sein du Carrousel du Louvre.

Les défilés phares de la Fashion Week Haute couture à Paris pour 2018

La Fashion Week cette semaine se tiendra à Paris entre le 1er et 5 juillet et ce sont près de 100 défilés qui se dérouleront dans la capitale.

Voici un aperçu du programme de défilés de haute couture :

1. Le dimanche 1er juillet : Givenchy, Azzaro, Aganovitch, Adeline André, Christophe Josse…
2. Le lundi 2 juillet : Christian Dior, RalphetRusso, Antonio Grimaldi, Georges hobeika
3. Le mardi 3 juillet : Channel, Alexis Mabille, Alexandre Vauthier
4. Le mercredi 4 juillet : Franck Sorbier, Jean-Paul Gaultier, Valentino, Fendi couture
5. Le jeudi 5 juillet : défilé haute joaillerie

Les endroits de créations et de présentations pour la plupart sont dévoilés au dernier moment et sont pour la plupart tenus secret.

Aloha vous accueille à l’occasion de vos évènements parisiens.

LES AUTHENTIQUES RESTAURANTS PARISIENS

bouillon-chartier

Vous trouverez lors de votre visite à Paris de nombreux restaurants parisiens où il fait bon se restaurer et où il est agréable de s’attarder.

Voici quelques adresses de restaurants authentiques parisiens

Le bistrot authentique parisien

Le bistrot est un petit au cadre modeste et aux prix accessible offrant généralement de la cuisine française à base de viande. Au bistrot du Peintre, crée en 1902 et situé près de Bastille, vous découvrirez des miroirs de style Art Nouveau ainsi qu’un bar en acajou. Les chaises et tables sont disposées jusque dans la rue et le menu griffonné rapidement.

Le bistrot du Moulin de la Galette est situé à Montmartre dans un ancien moulin à vent. Il disposait de plus à l’époque d’une salle de danse et d’une guinguette.

Les brasseries authentiques parisiennes

Une brasserie propose des repas simples dans une ambiance détendue. Traditionnellement on y trouve des nappes de lin blanc et des cartes des menus imprimées. Elle est ouverte toute la semaine et sert le même menu toute la journée. Le plat typique est le steack frites.

Le café Marly est une brasserie située dans les arcades du Musée du Louvre. Il possède des boiseries dorées et des banquettes rembourrées. De plus sa terrasse donne sur la pyramide du Louvre !

Les restaurants gastronomiques parisiens

Le restaurant Jules Vernes est un restaurant gastronomique situé au deuxième étage de la Tour Effel. Le décor est dans les tons gris. Vous pourrez déguster un repas avec une vue imprenable sur Paris.

Le train bleu est un restaurant situé au sein de la gare de Lyon de style néo-baroque. L’intérieur est tapissé de sculptures, dorures, moulures… et de meubles en acajou. Vous y dégusterez une cuisine traditionnelle française.

Les bouillons, autres restaurants parisiens

Le bouillon comme son nom l’indique est un restaurant spacieux traditionnel où sont servis des bouillons composés de viande avec de la volaille ou du bœuf. On peut citer le Bouillon racine dans le 6ème arrondissement et le bouillon Chartier dans le 9ème arrondissement.

Pour découvrir d’autres adresses de restaurants n’hésitez pas à demander au personnel d’Aloha.

LES PLUS BEAUX JARDINS PARISIENS

champ-de-mars

Paris regorge de parcs et jardins verdoyants où il est agréable de se reposer ou pique-niquer l’été.

Voici une liste de quelques jardins parisiens où il fait bon se balader.

Les jardins parisiens de la rive droite de Paris

Le jardin du Champ de Mars a été ouvert en 1780 et s’étend entre l’Ecole Militaire et la Tour Effel. C’est notamment le lieu de grandes manifestions nationales.

Non loin de là vous pourrez vous balader également dans les jardins du Trocadéro qui donnent une magnifique vue sur la Tour Eiffel et qui ont en leur centre la célèbre fontaine de Varsovie et ses 20 canons à eau ! Ils ont été ouverts en 1937. Quelques sculptures ornent certaines parties du jardin.

Le jardin d’Acclimatation réunit quant à lui des espaces verts, un parc d’attraction et des activités pour toute la famille. Il a été créé en 1860 dans le bois de Boulogne. Des services de restauration sont également disponibles au sein du parc pour faire une pause.

Le jardin des Tuileries quant à lui se situe entre le Musée du Louvre et la place de la Concorde. C’est un lieu de promenade pour les parisiens et les visiteurs étrangers. S’y côtoient les statues de Giacometti, Rodin ou Maillol. Au Sud du jardin vous trouverez le musée de l’Orangerie.

Les jardins parisiens de la rive gauche de Paris

Le jardin des Plantes près de la gare d’Austerlitz est un endroit où il fait bon se promener et où vous trouverez également le muséum d’histoire naturelle, les grandes serres botaniques ainsi que la ménagerie et le zoo du jardin des plantes.

Le Jardin du Luxembourg, quant à lui, est situé non loin du quartier Saint-Michel dans le 6ème arrondissement. Il possède une superficie de 25 Hectares et se divise en deux parties : un jardin à la française et un à l’anglaise. Vous y trouverez également un verger de pommes, un rucher et des serres. Le jardin possède également 106 statues et la célèbre fontaine de Médicis. Des expositions gratuites ainsi que des concerts ont lieu dans le kiosque à musique.

Les jardins du bois de Vincennes dans le 12ème arrondissement est un des jardins les plus grands de Paris. Vous y découvrirez le parc Floral, un lac où vous pourrez vous baladez en barque et de nombreuses activités pour toute la famille.

Pour connaitre d’autres lieux et jardins marquants de Paris, n’hésitez pas à consulter le personnel de votre auberge de jeunesse Aloha

L’HISTOIRE DE LA FETE DE LA MUSIQUE

fete-de-la-musique

L’évènement de la Fête de la Musique a lieu à la fin du mois de Juin de chaque année et rassemble divers artistes et passants dans les rues de Paris.

Mais savez-vous depuis quand cet événement existe et comment se déroule-t’il ?

L’apparition de la Fête de la Musique et son contexte politique

C’est en 1981, sous le Ministre Jack Lang, que naît l’idée d’un évènement qui regroupe tous types de musique « sans hiérarchie de genre et d’origines ».

En 1982, une étude sur les pratiques culturelles des français est menée par l’intermédiaire du Ministère de la Culture et révèle que 5 millions de français, soit une personne sur deux, pratiquent un instrument de musique. Une grande manifestation populaire gratuite est alors imaginée, regroupant tous les artistes et musiciens français qui souhaitent se faire connaitre.

La première édition de la Fête de la Musique a lieu le 21 juin 1982.

Le déroulement et la préparation de la Fête de la Musique

L’évènement se déroule alors dans la précipitation. Des centaines d’affiches sont imprimées et les différents acteurs de la vie sociale et culturelle se mobilisent.

De nombreux musiciens à la fois amateurs et professionnels se produisent dans les rues, dans les squares, sur les places, partout en France jusque tard dans la nuit, dans un esprit bon enfant et proposant de la musique rock, jazz, variété française et internationale…

Le concept de cet évènement s’exporte en 1985 à l’étranger à l’occasion de l’année européenne de la Musique.

La Fête de la Musique à l’international

En moins de dix ans la Fête de la Musique est présente sur 5 continents dans 85 pays et 120 pays en 2017 !

Un timbre-poste est même consacré à cet évènement en 1998.

Cet évènement se déroule même au sein des hôpitaux, dans les associations et en prison.

Il donne un renouveau aux musiques traditionnelles et actuelles et met en avant les pratiques culturelles et l’échange entre les artistes et le public.

Pour avoir plus d’informations sur cet évènement, consultez le personnel de votre auberge de jeunesse Aloha, disponible pour vous accueillir.

LES PLUS CELEBRES PLACES PARISIENNES

place-des-vosges

Paris regorge d’endroits à visiter dont plusieurs places connues et méconnues.

Voici une liste de places parisiennes à voir et à ne pas manquer lorsque vous visitez Paris !

Les places parisiennes de la rive droite de Paris à ne pas manquer

La célèbre place Charles de Gaulle anciennement place de l’Etoile commémore la disparition de l’ancien président de la République.

Mais savez- vous pourquoi était-elle nommée place de l’Etoile ?

Et bien c’est en raison des 12 avenues qui arrivent sur la place et forment une étoile. Au centre de la place trône l’Arc de Triomphe.

La place de la Concorde dans le 8ème arrondissement est connue pour son obélisque de Louxor (lourd de 230 tonnes !) sur lequel sont inscrits des écritures égyptiennes. Il s’agit du plus vieux monument de Paris puisqu’il a été construit en 1836 !

La place de la République quant à elle est très appréciée des parisiens. Récemment rénovée, neuf rues la desservent également. La statue en son centre représente Marianne ornant un rameau d’olivier, symbole de la République.

5 lignes de métro desservent cette place située dans un des quartiers les plus branchés de Paris.

Les places parisiennes à ne pas manquer sur la rive gauche de Paris

La colonne de juillet de la place de la bastille dans le 12ème arrondissement commémore les trois glorieuses. En son centre vous trouverez une statue de bronze dorée avec les noms des révolutionnaires morts pour la liberté.

Sur la place de la Nation, vous retrouverez des statues – allégories de la République- : la force populaire, le génie de la liberté, la justice et l’équité, le travail, l’abondance, la richesse et l’instruction. La sculpture symbolise Marianne de bout sur un char tiré par deux lions.

Pour connaitre davantage d’informations sur les places à ne pas manquer consultez notre personnel.